PIÈCES SURCYCLÉES

Depuis plus de 10 ans, Alexandra Ferrarini s’engage pour palier au gaspillage industriel en surcyclant des stocks délaissés par les grandes firmes textiles. La matière est l’un des principaux déclencheurs créatifs de sa démarche. Dans sa réserve, elle chine et accumule des textures précieuses, anciennes et rares, aimant y voir aussi un voyage temporel. Ainsi une boucle en strass des années 50 chinée aux puces peut se marier avec un tissu des années 80 déniché dans un déstockage. Cette source tactile et visuelle alimente au gré du temps la composition de chaque pièce, leur conférant des origines particulières, une histoire à raconter et à porter.





0

Your Cart